Les films plastique:

 

De Mobil Plastics Europe

à

ExxonMobil Chemical Films Europe

 

Auteur: Yves Loisel, Directeur Supply Chain et Logistique, que nous remercions vivement

 

MPE ? Combien d’employés MOF des années 80-90, locataires de la Tour Septentrion, des raffineries de Frontignan ou de Notre Dame de Gravenchon savaient ce que ces 3 lettres signifiaient ? MPE : Mobil Plastic Europe, Inc., une Division de Mobil Chemical Company, formée en 1978 à Virton en Belgique, proche des frontières française et luxembourgeoise. C’est donc à Virton que Mobil Chemical, déjà très actif dans le film OPP (Oriented PolyPropylène) en Amérique du Nord depuis 1962, décida de s’implanter en Europe en installant la première ligne d’extrusion et d’orientation de résine PolyPropylène, la ligne 201 toujours en opération aujourd’hui. Puis ce fût une croissance rapide pendant toutes les années 80 et début des années 90, voguant sur un marché en pleine expansion, essentiellement lié à son début au remplacement de la cellophane dans l’emballage alimentaire : pratiquement une nouvelle ligne par an sur le site de Virton pendant les premières années, l’acquisition en 1980 d’une usine existante dans le sud de l’Italie à Brindisi et enfin en 1993, une toute nouvelle usine aux Pays-Bas à Kerkrade, près de Maastricht. En 2001, Mobil Plastics Europe, Inc. changeait de nom et devenait ExxonMobil Chemical Films Europe, Inc. (EMCFE), suite à la fusion entre Exxon et Mobil en Novembre 99.

 

Aujourd’hui le business Films, une des onze ″Business Units″ d’ExxonMobil Chemical est le leader européen et mondial de production de film Orienté PolyPropylène (OPP) utilisé dans l’emballage flexible et dans les étiquettes : 260 000 tonnes de films OPP, produites dans 6 usines : 3 en Amérique du Nord, 3 en Europe (Virton, Brindisi et Kerkrade) pour un chiffre d’affaires d’environ 1 Milliard d’US$ et employant 1800 personnes dans le monde. Le siège mondial est toujours situé à Rochester (N.Y), où tout a commencé au début des années 60, tandis que le siège européen, depuis le milieu des années 90 est localisé au Grand Duché du Luxembourg.

 

Qu’est-ce que le film OPP ?

Un produit flexible, d’une épaisseur de 15 à 70 microns, obtenu par extrusion et orientation (étirage successif dans les deux directions, largeur et longueur du « web ») de résine polypropylène mélangé à des ingrédients chimiques différents selon les applications finales. D’autres étapes de sophistication du produit peuvent aussi être ajoutées à la suite de l’orientation pour donner au film plastique des caractéristiques particulières au niveau des barrières (O2, H2O, odeur), des propriétés de scellage ou de «machinabilité »  sur les machines d’impression ou sur les lignes d’emballage :

 

-   Enduction de produits chimiques (Acrylique, PVDC, PVOH, EVOH)

   C’est grâce à ces films enduits que très peu de compétiteurs sont capables de produire, que MPE s’est affirmé comme l’incontestable leader de ce marché OPP, en particulier sur le plan de l’innovation technologique.

 

-   Métallisation : couche d’aluminium pulvérisé sous vide

   Auparavant entièrement sous-traitée, cette étape de métallisation est maintenant en partie, faite ″in-house″ à Brindisi, après l’installation en 2005 de deux métalliseurs.

 

 

Quelles sont les applications du film OPP ?

Principalement les emballages flexibles dans l’Industrie Alimentaire et les étiquettes. Le film fournit des solutions d’emballage qui protègent le produit, gardent sa saveur et étendent sa durée de fraîcheur et sa date  limite de consommation.

Le film OPP est aussi un substrat qui offre des qualités supérieures d’impression et de graphisme, donc un vecteur très utile de promotion marketing pour les produits emballés.

 

Qui sont les clients d’EMCFE ?

Les clients directs sont à 90% des « convertisseurs » (Alcan, Amcor,…pour ne citer que les deux plus gros sur le marché européen) qui essentiellement impriment les films pour les grands groupes agro-alimentaires, qui sont en réalité les vrais clients d’EMCFE : Kraft, Nestlé, Danone, Unilever, Pepsico, Masterfood, etc. C’est avec eux que EMCFE travaille pour développer des films de spécialité; ce sont eux  qui souvent spécifient à leurs fournisseurs l’utilisation des films ExxonMobil pour l’emballage de leurs produits.

 

Les principaux marchés pour l’emballage flexible sont :

                        - Chips & Snacks

                        - Confiserie

                        - Biscuits

                        - Glaces

 

Les principaux marchés pour l’étiquetage sont :

                        - Boissons (Sodas/ Eaux minérales)

                        - Produits d’entretien ménager

                        - Produits de beauté

 

Quelles sont les conditions du marché de l’OPP aujourd’hui ?

Difficiles pour un produit arrivé à maturation technologique (de plus en plus ardu d’innover et ainsi de se différencier de la compétition) dans un marché compétitif en Europe de l’Ouest et en Amérique du Nord où la croissance du marché suit pratiquement la croissance du PIB. Le marché de l’OPP par contre est en forte croissance, supérieure à 10%, dans les pays en voie de développement en général, en Asie et en Chine tout particulièrement; du fait du taux de change défavorable US$ / €uros, ces marchés sont toutefois difficiles d’accès pour EMCFE excepté pour certains produits de spécialités, tels que les films enduits, pour lesquels EMCFE  a très peu de compétition. La hausse des matières premières et des utilités (essentiellement liées à la hausse du brut) ont aussi contribué à mettre les marges sous pression dans un marché toujours plus compétitif. En Europe, environ un tiers de nos besoins en résine Polypropène est fourni en interne par la division Polymers d’EMC, ex-Notre Dame de Gravenchon, … au prix du marché, bien entendu.

Malgré cet environnement de marché difficile, EMCF est revenu à un bon niveau de profitabilité et est en bonne voie pour atteindre en 2007 les objectifs ambitieux fixés par la Direction d’EMC. Cette amélioration a été principalement due à une restructuration au début de l’année 2006 :

-         Fermeture de l’usine de Stratford aux Etats-Unis

-         Arrêt de 2 lignes à Virton avec une réorganisation du travail

-         Harmonisation de l’organisation de la Division avec le reste de la Compagnie: organisation fonctionnelle et globale; une révolution pour le business Films, qui depuis sa création avait été organisé en deux entités géographiques très indépendantes, l’Amérique d’un côté et l’Europe de l’autre avec MPE.

 

J’espère que vous trouverez ces informations intéressantes et que, désormais, quand vous dégusterez votre barre chocolatée MARS ou votre cône glacé MAGNUM (il parait que l’on devient gourmand lorsque l’on est à la retraite !!!) que vous boirez votre ACTIMEL ou votre PEPSI-COLA, vous vous souviendrez de MPE et de EMCFE. Vous nous aiderez aussi  dans le même temps à remplir nos objectifs de vente et de profit. Ce qui s’appelle : Joindre l’utile à l’agréable.

 

Amitiés

Yves Loisel

EMCF en Europe (3 Usines)

 

 

 

VIRTON

 

 

     6 lignes d’orientation OPP

     1 ligne d’orientation HDPE

     4 lignes d’enduction

 

 

 

 

 

BRINDISI

 

 

     2 lignes d’orientation OPP, dont la plus récente une ligne de 10 mètres

     de large, unique en Europe

    1 ligne d’enduction

    2 métalliseurs

 

 

 

 

KERKRADE

 

 

                            3 lignes d’orientation

 

 

 

Quelques informations techniques :

 

 

Ligne d’orientation

 

Ligne d’enduction

 

- 6 à 10 mètres de large

- 80 - 100 mètres de long

- Vitesse : 450 – 500  mètres / minute pour les plus récentes

- 3 à 5 lignes d’extrusion

- Epaisseur film = 15 à 70 microns

- Investissement : 30 à 50 millions US$, suivant besoin en équipements annexes

 

- 3 mètres de large

- 8 à 10 mètres de hauteur

- Vitesse : 400 - 700 mètres / minute

- Investissement : 20 à 30 millions US$

 

 

 

 

  

Ligne d’extrusion

 Procédé de Fabrication des Films OPP

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8, rue Mambra

L-8246 Mamer

Grand Duché du Luxembourg

Tél : (352) 26 31 08 57

Fax : (352) 26 31 08 67

e-mail  yjloisel@pt.lu

 

2 filles: Cécile, 32 ans &             Delphine, 28 ans

2 petits-enfants : Nathan, 2 ½ ans,

Charlotte, 6 mois,  un troisième attendu pour Décembre

Yves Loisel

 

 

Directeur du Site de Luxembourg

Directeur Logistique

 

ExxonMobil Chemical Films Europe

1B, rue Thomas Edison

BP1902

L-1019 Luxembourg

 

Tél : (352) 45 102 22 33

Fax : (352) 45 102 24 72

e-mail  yves .j.loisel@exxonmobil.com

 

 

 

 

 

J’ai rejoint MOF le 2 avril 1988 après 12 années passées chez TECHNIP, une société d’Ingénierie, voisine de la Tour Septentrion. Embauché par Mr Pagès pour le compte de Mobil Chemical, j’ai rejoint de suite l’équipe de projet qui était en charge de l’engineering et de la construction de l’unité de PolyAlphaOlefins (PAO) sur le site de Notre de Dame de Gravenchon. (Jim Lavalli, Franck Mc Cormick étaient venus de la Chemical US; Alain Dupuis et plus tard François-Xavier Berhault ont été détachés de la MOF pour soutenir le projet).

Après le démarrage de l’unité PAO, je suis resté dans la Chemical Products Division (CPD), en charge des ventes aux Compagnies autres que Mobil, d’abord en Europe puis en Asie. En plus des huiles de base synthétiques (PAO, Esters), la CPD commercialisait aussi des additifs pour lubrifiants et des additifs pour essence / diesel, produits sur les sites de Beaumont, Texas et d’Edison, New-Jersey.

En 1995, j’ai rejoint la Division Films en tant que Directeur pour l’Asie, basé à Singapour où je suis resté presque 5 années. De retour en Europe en Novembre 1999, toujours pour la Division Films, basé au Luxembourg, en tant que Directeur Ventes & Marketing. Aujourd’hui, je suis Directeur Supply Chain et Logistique, et je couvre depuis la restructuration de Février 2006, les responsabilités de Directeur du Site de Luxembourg.